Association québécoise des joueurs de dames


Apprendre - théorie et liens sur le jeu de dames international (100 cases)


Partie analysée (M. Deslauriers vs H. Tranquille) jouée en mai 1955

Au dernier numéro, nous vous présentions une partie analysée provenant du tout premier Championnat canadien au jeu international disputé de novembre 1954 à juillet 1955. Nous avons retrouvé 8 des 15 parties de ce championnat. Voici donc une autre de celles-ci, opposant cette fois Marcel Deslauriers à Henri Tranquille. Ce dernier avait offert la Coupe Tranquille au gagnant de ce premier championnat et fut l’un des grands promoteurs du jeu 100 cases au Canada. Nous sommes fiers de compter aujourd’hui parmi nos collaborateurs, un personnage aussi important non seulement pour le jeu de dames mais pour la société québécoise. En effet, M. Tranquille est Chevalier de l’Ordre national du Québec. Maintenant, voici la partie, très intéressante du fait qu’elle a bénéficié d’une des plus imposante analyse de la part de Deslauriers. Mais surtout parce que ce dernier a bien failli perdre cette partie devant le jeu redoutable de Henri Tranquille. En fait, Deslauriers ne perdit qu’une seule partie au jeu 100 cases (en 1961 face à Pierre Lalonde) dans toute sa carrière en sol canadien! La partie et l’analyse de Deslauriers ont paru en trois portions dans Samedi-Dimanche les 5, 12 et 19 novembre 1955.   Tournoi Championnat du Canada, à Montréal
Partie de 5e (dernière) ronde jouée en mai 1955
Blancs : Henri Tranquille (0)
Noirs: Marcel Deslauriers (2)


1. 33-28 (20-24) 2. 39-33 (14-20) 3. 34-30 (18-23) 4. 30-25 ... à ce coup je préfère 31-27 et si (12-18) 27-22 etc, et si (13-18) autant de gagné en position)
4. ... (12-18) 5. 25x14 (9x20) 6. 44-39 (7-12) 7. 40-34 (4-9) 8. 34-30 (20-25) 9. 39-34 ... un piège subtil se présente advenant la continuation suivante: 49-44 (25x34) 39x30 (15-20) 30-25 (10-15) 25x14 (9x20) 35-30 (24x35) 33-29 (23x34) 28-22 (17x28) 32x25 (15-20) 25x14 (34-40) 45x34 (13-19) 14x23 (18x49) etc.
9. ... (15-20) 10. 34-29 (25x34) 11. 29x40 (10-14) un jeu qui permet d’avancer le pion 5 sans risque sans pour cela faire aux B de concession tangible
12. 49-44 (20-25) 13. 44-39 (1-7) 14. 31-27 (5-10) interdisant 39-34 pour une deuxième fois.
15. 37-31 (10-15) 16. 41-37 ... si 27-22 (18x29) 31x22 (14-20) 41-37 (16-21) 40-34 forcé (12-18) 37-31 (18x27) 31x22 (9-14) 42-37 (24-29) 33x24 (20x40) 45x34 (8-12) 47-42 etc. une variante pleine de vie qui rappelle la joute Georges Post- Piet Roozenburg de novembre 1952.
16. ... (17-22) 17. 28x17 (11x22) un échange qui cadre bien avec la théorie canadienne - l’occupation de 21 ne dérangerait pas les B autant que cette formation.
18. 31-26 (22x31) 19. 36x27 (24-30) 20. 35x24 (19x30) 21. 40-35 ... ceci semble favoriser le plan des N mais il se peut que ce ne soit qu’une illusion d’optique - le jeu de 33-28 serait une faute à cause de (30-35) etc. - celui de 46-41 est envisageable.
21. ... (14-19) 22. 35x24 (19x30) 23. 33-28! (15-20?) Coup douteux. Meilleur paraît (30-35)
24. 28x19 (13x24) 25. 38-33 ... 45-40 qui interdit (30-35) à cause de la colle sur 22 aurait fort ennuyé les N. Suite probable (24-29) 40-35 (30-34) 39x30 (25x34) 50-44 (9-14) 43-39 (34-43) 48-39 (20-25) 38-33 (29x38) 32x43 et un jeu excellent pour les B.
25. ... (9-14) 26. 42-38 (14-19) À la tentative d’investissement du tric trac montée par les N, les B peuvent répondre par une énergique pression sur le centre. Ainsi 46-41 en vue de permettre l’avance éventuelle 32-28 apparaît tout indiqué.
27. 47-42 (30-34) 28. 39x30 (24x35) 29. 43-39 (20-24) 30. 50-44 (18-23) 31. 48-43 (24-30) Le jeu de 25-30 était aussi une possibilité envisageable.
32. 46-41 (19-24) Les N ne cessent de harceler le tric trac adverse mais éprouvent des difficultés à s’y bâtir une formation agressive car les B veillent au grain.
33. 44-40 (35x44) 34. 39x50 (7-11?) Ce coup joué dans l’intention de prévenir 27-22 n’est pas du tout objectif - (30-35) remplissait la même fonction et aurait neutralisé le coup qui suit:
35. 45-40! (23-29) Et non (30-35) qui ferait subir aux N une perte matérielle.
36. 40-35! (29-34) les B ont beaucoup amélioré leur situation générale par leurs deux derniers coups et l’attaque des N est solidement freinée.
37. 41-36 ... le jeu logique 50-45 qui prévient le dégagement des N par (24-29), 33x30 et (35-30) gagnant le pion est ignoré par les B en faveur d’un coup qui affaiblit leur ligne centrale.
37. ... (24-29) 38. 33x24 (30x19) 39. 35-30 (34-40) 40. 50-45 (25x34) 41. 43-39 (34x43) 42. 38x49 (40-44) 43. 49x40 (19-24) la meilleure ligne pour les N.
44. 40-34! ... impérieux car la marche du pion 24 doit être arrêtée sans retard. 44. ... (12-18) si 32-28 alors (11-17) et les B seraient en posture délicate.
45. 42-38 (18-23) 46. 38-33 ... préférable semble être 37-31, car sur (8-13) alors 26-21 et si (13-18) 34-29! (24x42) 32-28 (23x32) 27x47 (16x27) 31x13, etc. De toute façon les B doivent compléter leur développement à gauche avant de s’attaquer au pion 23.
46. ... (8-13) un jeu automatique qui étaye le pion 23 et menace de colle à 30 sur 33-28.
47. 26-21? ... ici 36-31 semble le coup juste pour préparer 33-28 destiné à libérer les B. Le coup du texte suppose le coup subséquent 37-31, pour avoir une certaine valeur mais les N vont contre-carrer ce jeu par
48. ... (2-8) menaçant de (8-12) sur 33-28 et de (23-29), (13-19), (12x39) sur 37-31.
48. 45-40 (13-18!) un jeu qui cache une trappe bien dissimulée: si 33-28 avec (24-29), 28x19) (29-33) et si 37-31, (18-22) 27x18 (16x38) et si 18-13? alors (38-43), 13x2 (33-38) 2x16 (43-49) 16x43 (49x14) avec gain en puissance pour les N.
49. 40-35 (8-12) les B en sont maintenant rendus à une phase décisive et de leur décision dépendra le sort de cette joute. (Rappel de la position: 8N à 3, 6, 11, 12, 16, 18, 23 et 24; 8B à 21, 27, 32, 33, 34, 35, 36 et 37).
50. 37-31? ... un très mauvais choix. Cependant 34-30 qui est meilleur que le coup du texte ne constitue pas de fait la meilleure ligne à adopter: Voyons ces variantes avant 50. 37-31 des B:
Variante A - 35-30 (24x35) 36-31 (3-8!) 33-28 - invitant le pionnage à 29 en vue de faire 3x2 à 7 - (18-22) 27x7 (16x38) 28x19 (11x2) 19-14 (38-43) 14-10 (43-48) avec gain possible.
Variante B - 34-30 (24-29) 33x24 (23x28) 32x23 (18x20) 37-31 - positivement le meilleur - (3-9!) 32-28 (20-25) 30-24 F (25-30) 24-20 M (30-34) 28-23 (34-39) 23-19 (39-43) 20-15 - à 14 N gagnent en jouant à 48 et 25 etc. - (43-49) 19-13 (9x18) 15-10 (18-23) 10-4 (12-17) 21x12 (49x3) et N devraient gagner. Le passage à dame des B obtenu de façon différente ne semble pas devoir changer la situation. Voici maintenant la variante qui conduit à la remise contre toute défense. Je la recommande à ceux qui aiment la belle stratégie:
Variante C - 32-28 (23x41) 36x47 (18-23 M) 33-28! (23x32) 27x38 (16x27) 38-33! (27-32!) 34-29! (32-28!) 29x20 (38x29) 35-30! (29-33) 20-14 (33-38) 30-24 (38-43) 24-20 (43-49) 14-10 (49-27) 10-5 (12-17) 5-41 (27-9) 20-15 (9-4) 47-42 (11-16) 41-47 (17-21) 42-38 (21-27) 38-33 (27-31) 33-29 (31-37) 29-24 (16-21) 24-20 (21-27) 20-14 (27-32) 14-10 (3-9) 10-5 (9-13) 5-23 (37-42) 47x9 (4x29) 15-10 nulle.
Et maintenant je donnerai le reste de la partie sans autres commentaires:
50. ... (23-29) 51. 34x23 (18x38) 52. 32x43 (11-17) 53. 31-26 (3-9) 54. 43-38 (24-29) 55. 35-30 (9-14) 56. 36-31 (14-19) 57. 38-32 (19-23) 58. 30-25 (29-34) 59. 25-20 (34-40) 60. 20-14 (40-45) 61. 14-9 (45-50) 62. 9-3 (50-45) 63. 32-28 (23x32) 64. 27x38 (16x36) 65. 38-32 (36-41) 66. 32-27 (45-50) 67. 27-21 (41-46) B abandonnent.

NDLR: Vous ne serez pas surpris d’apprendre que Deslauriers remporta ce premier championnat du Canada avec une fiche parfaite de 5 gains contre Lucien Maheu, Jacques Brunet, Gaetan Gagnon, Roland Archambault et Henri Tranquille!


Retour à la page Théorie AQJD


© Tous droits réservés, www.fqjr.qc.ca 2009